Article récemment ajouté

x
Les pratiques avancées du Yoga sollicitent de façon privilégiée le corps énergétique. Elles nécessitent d’amener les souffles subtils à l’intérieur du canal central , pour les placer à des endroits spécifiques , nommés chakras. En gardant l’esprit concentré à ces différents endroits, les Yogis accomplissent alors différentes activités permettant une circulation particulière de l’énergie et obtenir ainsi certains résultats physiques et mentaux.
Les pratiques que nous allons mettre en œuvre intéressent les êtres ordinaires qui souhaitent obtenir un meilleur état de santé physique et mental. Elles intéressent aussi les Yogis qui visent les résultats ultimes de la pratique, à savoir mettre définitivement un terme à la souffrance de la maladie, de la vieillesse et de la mort, car ces exercices vont leur permettre de se familiariser avec le corps subtil, de développer leur concentration et d’approfondir leur méditation.
Mais avant d’aborder les pratiques, il peut être utile de rappeler certaines notions relatives au corps subtil.

1. Composition et fonctionnement du corps énergétique

Nous disposons d’un corps physique que nous connaissons bien : c’est lui qui savoure le café bien chaud et qui apprécie nettement moins le linteau un peu bas contre lequel on se cogne la tête 

Ce corps matériel est posé sur un corps énergétique que l’on ne voit pas, mais qui en constitue le substrat. Ce corps subtil ressemble ainsi aux structures métalliques sur lesquelles un entrepreneur vient couler du béton pour former du béton armé. 
Les Yogis partagent une conception commune de ce corps énergétique, même si l’on trouve ici ou là des nuances mineures selon les traditions.

11. les canaux

 

Notre corps énergétique se trouve composé de 72 000 canaux. Tout comme le réseau routier français se trouve formé d’autoroutes, de routes nationales, départementales et, enfin, de chemins vicinaux, notre corps énergétique est formé de canaux principaux, secondaires, et mineurs.
Les canaux principaux sont au nombre de trois : le canal central (Sushumna), celui relié à la narine gauche (Ida) , celui relié à la narine droite (Pingala).
Tout comme sur le réseau routier circulent des véhicules, à  l’intérieur des canaux subtils circulent des souffles énergétiques.

 

12. Les souffles subtils
Les souffles subtils sont des manifestations de l’énergie vitale. A chaque instant nous prenons et  dépensons cette énergie pour assurer le métabolisme de notre corps et accomplir nos différentes activités physiques, verbales et mentales.
Chaque souffle subtil remplit une fonction bien définie à l’intérieur d’un certain périmètre. Il existe ainsi un très grand nombre de souffles subtils, certains très importants, d’autres secondaires, d’autres encore subsidiaires. On peut ainsi recenser cinq souffles principaux et cinq souffles secondaires.
Les cinq souffles principaux sont le souffle ascendant, le souffle de vie, le souffle support de feu, le souffle omniprésent et le souffle descendant. Ils peuvent ici ou là recevoir différentes dénominations, mais ils sont toujours clairement identifiés par les Yogis et Yoginis.  

 

13. les chakras
Les chakras (“roues” en sanskrit) désignent des centres énergétiques où se rejoignent un grand nombre de canaux. A certains endroits du corps subtil ce réseau est d’une particulière densité, tandis qu’à d’autres endroits ce maillage est moins intense. Pour reprendre notre image de la carte routière française, un grand nombre d’artères rayonnent à partir de Paris, Lyon et  Marseille, tandis que cette irrigation est, par exemple, nettement moins importante au niveau de Mourmelon.

 

Il existe un très grand nombre de chakras, mais certains sont plus importants que d’autres. Les principaux centres énergétiques sont positionnés le long du canal central, situé juste devant la colonne vertébrale. Ils sont localisés au sommet du crâne, entre les deux yeux, à la gorge, au cœur, nombril, extrémité du sexe, périnée.
Parmi les chakras secondaires on peut recenser ceux qui sont situés au niveau des grosses articulations de notre corps physique (épaules, des genoux, chevilles, hanches), ainsi qu’à l’arrière des yeux, à l’extrémité desseins.

 

 2. La jonction des trois principaux canaux

 

Le canal central part du sommet du crâne pour descendre à la pointe du coccyx. Les deux canaux latéraux, longent par définition le canal central. Ils prennent naissance à l’extrémité des narines, remontent au début des sourcils, plongent à l’intérieur de la tête et descendent le long de la colonne.

 

A un point particulier, situé quatre travers de doigts sous le nombril, les deux canaux latéraux s’incurvent et rejoignent le canal central.

 

Il est ainsi possible de prendre les souffles subtils lors de l’inspiration, de les faire descendre le long de la colonne, de les faire entrer dans le canal central, de les amener à un endroit déterminé (par exemple le chakra de la gorge) afin d’accomplir alors certaines pratiques physiques qui vont permettre de desserrer ce chakra, ou encore d’en assurer l’ouverture, afin d’obtenir tels ou tels résultats. Lorsque les souffles sont entrés dans le canal central, on veille à les y maintenir par la concentration.

 

3. Memento des pratiques mises en œuvre

Pour vous aider à mettre en œuvre par vous-même les exercices que nous avons exécutés, voici quelques repères.

 

1er pratique

 

Amener les souffles au chakra de la gorge, les y garder.

 

Rotations de la tête à droite à gauche, devant.

 

2eme pratique

 

Souffles au niveau du cœur

 

« Lasso » ou « jet de pierre » au-dessus de la tête : main droite, puis main gauche.

 

Rotation épaule droite, puis épaule gauche.

 

3e pratique

 

Souffles au niveau du nombril.

 

Rotation de l’abdomen, à droite, à gauche, puis « pomper »

 

4e pratique

 

 Friction des mains, amener les souffles dans le canal central et les y maintenir ;

 

Massage du corps

 

Décocher trois flèches à droite, trois flèches à gauche

 

5e pratique

 

Souffles au niveau du chakra secret et à la base de la colonne

 

Saisir genou droit : trois rotations à gauche ; saisir genou gauche : trois rotations à droite.

 

 

 

Saisir genoux gauche et droit et « ramer » : mouvements arrière à droite, à gauche. Puis mouvements avant à droite, à gauche.

Source : https://christianledain.blogspot.com/2018/12/les-pratiques-avancees-du-yoga.html

Laissez un commentaire

TOP

X